Transfert

Transfert, une publication de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, a pour mission de diffuser dans un format scientifique des travaux, rapports, actes de colloques et autres matériaux de recherche provenant de la Chaire, du Réseau de veille en tourisme, de ses membres ou associés. Visant le transfert de connaissances, cette publication annuelle a pour vocation de nourrir les décideurs de l’industrie touristique en contenus à valeur ajoutée analytique.

Deuxième numéro

transfert 2014 1

Dans ce numéro:

- Innover en gastronomie et accroître l'attrait d'une destination - François Pageau

- Les modèles d'affaires innovants dans la restauration montréalaise - Nelson Théberge et Jean-Baptiste Herlem

- Challenges of full-service restaurant brands expanding across the Canada / U.S. Border - Richard Wade

- Penser une nouvelle typologie des restaurants : le cas du Vieux-Montréal - Margot Guenel

 

 

 

 

 

 

Le 14 mars 2013 se tenait à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) le 4e colloque sur la recherche en tourisme,
en hôtellerie et en restauration, organisé en alternance à Montréal et à Toronto. Cette initiative réunissait des chercheurs
provenant de l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) et
de la Ted Rogers School of Hospitality and Tourism Management de l’Université Ryerson. L’édition 2013, organisée sur
le thème « Le restaurant dans la ville et l’attractivité touristique », a profité d’un partenariat avec la Chaire de tourisme
Transat de l’ESG UQAM, le Centre international de formation et de recherche en tourisme de l’ESG UQAM (CIFORT) et
le Centre d’expertise et de recherche de l’ITHQ. L’événement visait à croiser les expertises et les intérêts des chercheurs,
des professionnels de l’industrie touristique ainsi que des étudiants en gestion du tourisme et de l’hôtellerie de Montréal
et de Toronto. Au-delà de la simple fonction de nourrir ses citadins, le restaurant permet en effet de définir l’identité d’une
destination, voire de la faire rayonner au-delà des limites de la ville. Ce secteur de la restauration est également ancré
dans un monde de traditions confronté à un univers d’entrepreneurs qui font preuve de créativité et d’innovation. Aborder
ce sujet sous l’angle touristique a permis d’évaluer la manière par laquelle le domaine de la restauration distingue sa
portée sociale de celle plus commerciale.

Cliquez sur l'image pour consulter la publication.

transfert Dans ce numéro:

- Les voyageurs Québécois et Ontariens dans la Caraïbe - Bruno Sarrasin, Paul Arseneault et Maryse Boivin
- L'utilisation des indicateurs indirects pour l'estimation de la fréquentation touristique d'une destination - Miriam Scaglione et Marie-France Perruchoud-Massy
- L'attitude des propriétaires à l'égard des répercussions du développement touristique et de la construction de résidences secondaires sur la stabilité économique future des comtés côtiers de la Caroline du Nord - Patrick Long et Huili Hao
- Sélection et utilisation des indicateurs de tourisme durable dans l'évaluation de projets et de politiques - Georges A. Tanguay et Juste Rajaonson
- Indice de compétitivité en matière de tourisme dans les 32 états du Mexique 2012 - Juan Manuel Tello

- Rendement des destinations touristiques- Laurent Botti et Nicolas Peypoch

 

 

 

Dans le cadre de son 20e anniversaire en 2012, la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM (École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal) a organisé un événement d’envergure internationale portant sur le tourisme comme levier de développement économique. Sous la forme d’un symposium qui a servi de cadre de réflexion et de formation, les problématiques rattachées aux mesures de performance et à la contribution économique du tourisme ont été abordées. Les principaux objectifs poursuivis étaient d’identifier la présence et la pertinence des critères d’évaluation de projets d’entreprise, de recenser et d’étudier les outils d’évaluation mis de l’avant et d’évaluer les impacts en termes de croissance et de productivité sur l’économie.

L’analyse du tourisme est souvent centrée sur les caractéristiques des visiteurs, les conditions dans lesquelles ils voyagent et séjournent, les motifs de leur déplacement, les montants de leurs dépenses dans divers postes, etc. On assiste également de plus en plus aujourd’hui à une prise de conscience croissante du rôle que le tourisme joue et peut jouer, soit directement ou indirectement, dans une économie sur le plan de la création de valeur ajoutée économique, d’emplois, de revenus personnels, de recettes fiscales, etc.

Cette reconnaissance des incidences économiques du tourisme est un phénomène qui prend davantage d’expansion. Le principal défi auquel doit faire face l’industrie touristique consiste à se doter d’outils à la fois efficaces et crédibles. Les mesures du tourisme sont aussi présentes dans l’évaluation même de l’achalandage touristique des destinations, et posent des défis méthodologiques importants; cela est encore plus vrai à l’échelle des régions.

La Chaire a donc fait appel à des chercheurs des quatre coins du globe afin de proposer un volet scientifique lors de cet événement. Dans cette toute première édition de Transfert, nous publions certains des textes soumis au comité scientifique et présentés par les conférenciers lors du symposium.